European Librarians in African Studies (ELIAS), June 2010

‘Library-to-Library Partnerships: University of Malawi, University of Nigeria, Nsukka, and Michigan State University

Peter Limb
Africana Bibliographer & Adjunct Associate Professor, MSU Libraries

University-to-university partnerships are an important and growing focus of African Studies programs, underpinning grant or development project rhetoric. Yet vagaries of funding and politics, and administrative siphoning of grant funds often can render such projects ineffective. The rush for prestige projects often neglects libraries, though there have been ad hoc contacts with, and useful disinterested assistance to African libraries, for example by the British Library’s Endangered Archives Project, by Nordic material support in Lusaka and Dar es Salaam, or USAID’s construction of Malawi’s Bunda Agricultural College library. Coordinating efforts by bodies such as INASP, Africana Librarians Council and CAMP have provided some mentoring, book donations, preservation projects, and successful lobbying of publishers for better access for African libraries, but the need for more effective partnerships has never been more urgent than in today’s tight global economy that continues to hit African libraries very hard.
Since 1960, Michigan State University (MSU), with a major African Studies Center, has forged extensive partnerships with African universities, currently focused on 7 strategic partners. It helped build the University of Nigeria, Nsukka (UNN) and since the ‘80s, developed close ties with University of Malawi. Recently, MSU re-established the close links with UNN tragically sundered by the Biafran war. In 2010, MSU was one of very few successful applicants for a major USAID grant project, incorporating substantial capacitisation of a weak Malawi library system and involving: prioritizing African library needs; mentoring; joint publishing in library journals; reciprocal visits; book donations; hardware replenishment; and professional librarian development.
Lessons from these initiatives show that librarian and book exchanges and director visits can assist partnership building, but major material benefits are more likely given close academic-librarian liaison, tightly focused grants, key library-faculty commitment, and streaming of strategic partnerships into a single university or limited subject focus. This was more effective in tiny Malawi with its single major university than in sprawling Nigeria. Recent experience suggests this approach is a workable model, especially for those universities with established grant writers and African Studies centers or institutional support. Yet grant moneys soon expire; to be more effective long-term, such initiatives should link up with other projects. ELIAS could play a growing role here in coordinating or facilitating library-to-library contacts or networking.

 

«Partenariats Bibliothèque à Bibliothèque: Université du Malawi, de l'Université du Nigéria, Nsukka, et Michigan State University

Partenariats université-à-universitaires sont un point important et croissant de programmes d'études africaines, qui sous-tendent la rhétorique de subvention ou de projet de développement. Pourtant aléas du financement et de la politique, administrative et de siphonner des fonds de subvention peuvent souvent rendre de tels projets inefficaces. La ruée vers les projets de prestige néglige souvent les bibliothèques, mais il ya eu des contacts ad hoc avec, et utile aide désintéressée aux bibliothèques d'Afrique, par exemple, du projet de la British Library Archives en voie de disparition, par un appui matériel des pays nordiques à Lusaka et à Dar es Salaam, ou la construction de l'USAID de la bibliothèque du Malawi Collège d'agriculture de Bunda. La coordination des efforts par des organismes tels que INASP, bibliothécaires Africana Conseil et PAC ont fourni certains de mentorat, des dons de livres, projets de préservation et de lobbying efficace des éditeurs pour un meilleur accès pour les bibliothèques africaines, mais le besoin de partenariats plus efficaces n'a jamais été plus urgent que de chargé aujourd'hui de l'économie mondiale qui continue de frapper les bibliothèques africaines très dur.
            Depuis 1960, le Michigan State University (MSU), avec un important centre d'études africaines, a noué des partenariats étendus avec les universités africaines, concentre actuellement sur 7 partenaires stratégiques. Il a contribué à construire l'Université du Nigéria, Nsukka (UNN) et depuis les années 80, développé des liens étroits avec l'Université du Malawi. Récemment, la MSU a rétabli des liens étroits avec UNN tragiquement déchirée par la guerre du Biafra. En 2010, la MSU a été l'un des rares candidats retenus pour un grand projet de subvention USAID, incorporant capacitisation substantielle d'un système de bibliothèque Malawi faibles et impliquent: la priorité des besoins des bibliothèques d'Afrique; le mentorat; publication conjointe dans des revues de la bibliothèque; visites réciproques; dons de livres, matériel reconstitution et le développement bibliothécaire professionnel.
            Leçons tirées de ces initiatives montrent que le bibliothécaire et les échanges de livres et de visites administrateur peut aider la création de partenariats, mais aussi des avantages matériels importants sont plus susceptibles de figurer à proximité de liaison université-bibliothécaire, très axé subventions, des principaux engagements bibliothèque du corps professoral, et le streaming de partenariats stratégiques en un seul université ou limitée accent sujet. Cela a été plus efficace dans de minuscules Malawi avec son unique grande université que dans tentaculaire du Nigeria. L'expérience récente suggère que cette approche est un modèle viable, en particulier pour les universités avec des écrivains africains de subvention établies et centres d'études ou de soutien institutionnel. Pourtant, les sommes de subvention arrive à échéance, d'être plus efficace à long terme, ces initiatives devraient établir des liens avec d'autres projets. ELIAS pourrait jouer un rôle de plus en plus ici dans la coordination ou de faciliter les contacts bibliothèque à la bibliothèque ou en réseau.